Comment peut-on acheter du Buddha Blue ?

Le Buddha Blue est une drogue de synthèse, elle est classée dans les stupéfiants et s’utilise dans l’e-liquide d’une cigarette électronique. Cependant, sa prise est dangereuse pour la santé et elle n’est pas légale. Dans cet article, vous allez découvrir ce que vous devez savoir sur le Buddha Blue, sa composition et où est-ce que vous pourrez la trouver.

C’est quoi le Buddha Blue et où peut-on en acheter ?

Le Buddha Blue, aussi appelé PTC (Pète ton crâne), est un cannabinoïde de synthèse, il en existe près de 200 dont le Buddha Blue. Ce dernier est présenté sous trois formes :

  • Une poudre incorporée ;
  • Une pâte ;
  • Du e-liquide pour cigarette électronique.

En effet, la forme de la pâte se présente en imitant la résine ou bien vous la trouvez dans un mélange d’herbes. Le Buddha Blue est inodore et incolore. Par ailleurs, il est possible de l’acheter sur Internet sur des sites spécialisés, généralement comme produit destiné à la recherche. Ou bien sur le marché noir, car il est illégal. En effet, en France, le cannabinoïde de synthèse est classé avec les molécules qui sont des stupéfiants depuis 2017. Le Buddha Blue en fait partie et il est donc interdit. Le code de la santé prévoit des amendes qui peuvent aller jusqu’à 75 000 euros en cas d’utilisation ou de vente de ce dernier, ils ont même prévu des peines de prison à cet effet qui vont jusqu’à 5 ans.

Quelle est la composition du Buddha Blue ?

Le Buddha Blue est une molécule qui a été découverte au Japon en mars 2012, ensuite elle a été identifiée aussi en Europe. Elle est fluorée et agit sur les récepteurs neuronaux. Généralement, les cannabinoïdes de synthèse sont utilisés et développés pour la recherche médicale dans le but de traiter certaines maladies grâce à leurs nombreux effets sur l’organisme, par exemple les maladies neurodégénératives, les douleurs chroniques, la dépendance aux drogues et le cancer.

En 2018, une étude a été faite pour mesurer le taux de prise de drogue chez les jeunes, il s’est avéré que près de 4 % des adolescents de 17 ans ont déjà consommé un produit qui imite les effets de la drogue et le cannabinoïde de synthèse est celui qui est le plus consommé. Ceux qui consomment le Buddha Blue sont souvent ceux qui prennent du cannabis. Deux tiers des jeunes qui ont déclaré avoir consommé cette drogue de synthèse ont avoué également qu’ils avaient fumé plus de 10 fois le cannabis seulement dans le mois qui a précédé l’étude. Aussi, beaucoup de personnes qui ont plus de 35 ans consomment du Buddha Blue, car elles sont suivies pour une dépendance.

Quels sont les effets et risques pour la santé du Buddha Blue ?

Le Buddha Blue a des effets encore plus forts que la plante du cannabis. Voici les effets qu’on retrouve le plus dans cette drogue de synthèse :

  • Euphorie ;
  • Se sentir joyeux ;
  • Détente ;
  • Hallucinations ;
  • Impression de planer.

La durée de ces effets varie selon la molécule, cela peut prendre une à deux heures et peut aller jusqu’à 24 heures. L’intensité du cannabinoïde de synthèse suit le taux contenu dans le produit, chaque lot est différent de l’autre. Toutefois, le Buddha Blue peut être très dangereux, il peut avoir des effets indésirables graves. En effet, le cannabis de synthèse est beaucoup plus dangereux que le cannabis naturel, la surdose est un facteur à ne pas négliger et son risque est vraiment élevé. Les symptômes d’intoxication les plus fréquents sont les nausées, l’agitation, un rythme cardiaque très rapide. Quant aux effets indésirables très graves, mais qui sont moins fréquents, nous retrouvons l’accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque, une atteinte rénale, des convulsions, la destruction des tissus musculaires, des vomissements prolongés et une psychose. Des intoxications aiguës ont déjà été signalées en France, mais en Europe et aux États-Unis, on a signalé des décès, surtout en Pologne et même en Russie. Il semblerait que des comportements psychotiques avec même de la violence et des crises convulsives font leur apparition au moment de la prise du cannabinoïde de synthèse contrairement au cannabis naturel.

Par ailleurs, si vous consommez le Buddha Blue de façon régulière, cela pourrait vous provoquer une fatigue physique et mentale, un trouble de l’humeur, la dépression, des difficultés de mémorisation et de concentration, des risques cardiaques et des soucis relationnels. Cette drogue de synthèse a également un impact sur le résultat scolaire pour les étudiants. Les études faites sur les animaux prouvent qu’il existe un grand risque de toxicité du système nerveux sur le long terme par la prise des cannabinoïdes de synthèse accompagnée par des troubles cognitifs.

Que peut-on faire en cas de dépendance au Buddha Blue ou d’intoxication ?

La prise du Buddha Blue de façon régulière implique forcément une dépendance, entraînant un syndrome de sevrage lorsque ce dernier est consommé de manière chronique. Si vous faites partie de ceux qui sont addicts aux cannabinoïdes de synthèse comme le Buddha Blue, il est recommandé d’aller consulter dans les centres de soin, d’accompagnement et de prévention addictologie (CSAPA). Ce type de centres font des consultations aux jeunes consommatrices avec assurance. Et si vous faites une crise de panique ou une attaque d’anxiété après la consommation du Buddha Blue, asseyez-vous et mettez votre tête en bas puis respirez profondément et régulièrement.

Enfin, si vous ou un de vos proches présentez une confusion, une crise de panique, de la sueur, des tremblements, des maux de tête, des nausées, une température corporelle élevée, des vomissements, une accélération du rythme cardiaque, des troubles moteurs, une sensation d’étouffement, une perte de connaissance, des douleurs thoraciques ou une détresse respiratoire, ou bien une accentuation des effets en rapport avec la prise de l’alcool en même temps que le Buddha Blue, il faut à tout prix appeler le SAMU.

En conclusion, il est possible d’acheter le Buddha Blue pour un laboratoire ou une institution officielle dans le but de faire des études là-dessus. Sinon, cette drogue est accessible au marché noir, mais cela est illégal. La consommation des cannabinoïdes de synthèse est très dangereuse pour la santé, il faut alors l’éviter.